Le 2 mars dernier, la ville portuaire de Kherson, au sud de l'Ukraine et proche de la Crimée, subissait d'intenses bombardements avant de tomber aux mains des Russes.

Depuis, les habitants n'hésitent pas à montrer leur désaccord en manifestant sous les yeux de l'occupant.

Mais ce lundi, cela a mal tourné comme le montrent ces images abondamment relayées sur les réseaux sociaux. On peut y voir les troupes russes s'en prendre à des civils qui venaient manifester sur la place principale de la ville, la place Svoboda.

Selon nos confrères du Monde, qui relaient également l'information, il y aurait 4 blessés parmi les manifestants, dont deux ont été emmenés à l'hôpital.

D'après le média français, les manifestants voulaient en fait nettoyer un tag des soldats russes, qui avaient écrit sur un monument "ZSU [forces armées d’Ukraine, NDLR] assassins des enfants du Donbass". C'est à ce moment que les troupes russes ont tiré en l'air et lancé des grenades assourdissantes ainsi que des gaz lacrymogènes. Les gens ont alors commencé à fuir, paniqués.