À Vancouver, la clinique Providence Crosstown a lancé un programme de livraison d'héroïne médicinale à domicile. Ce qui n'existait pas avant en Amérique du Nord.

La pandémie a mis fin à la règle imposant la prise de drogue uniquement entre les murs de l'établissement hospitalier, explique le Dr Scott MacDonald, médecin principal de la clinique Providence Crosstown.

Certains patients positifs au Covid-19 ont été obligés de s'isoler. Avec l'autorisation des autorités de la santé, le personnel de la clinique a donc livré les seringues d'héroïne à domicile. "On l’a fait sans aucun problème, prouvant que l’exigence selon laquelle le médicament doit être uniquement consommé à la clinique n’est pas nécessaire", indique le Dr MacDonald. Pour le moment, seules onze patients profitent de ce programme. Mais la clinique estime que déployer ce service pourrait régler la crise des surdoses qui frappe la Colombie-Britannique, province la plus à l'ouest du Canada.

Selon Radio-Canada, près de 8000 Britanno-Colombiens sont morts après avoir consommé une substance illicite. "Les besoins sont urgents. Nous savons que c’est sécuritaire. C’est efficace, c’est peu coûteux. Cela réduit le nombre de morts et réduit le crime. Que vouloir de plus?", interpelle le Dr Scott MacDonald.