Les manifestants, descendus dans les rues du centre de Londres à l'appel de l'organisation Save our Rights UK, dénonçaient notamment l'obligation de porter le masque. Ils considèrent en effet les mesures prises comme de la tyrannie. Certains allant jusqu'à remettre en cause l'existence même de la pandémie de coronavirus.

Le gouvernement de Boris Johnson a récemment pris une série de mesures subdivisées en trois phases pour contrer le risque de propagation du coronavirus. Les mesures les plus strictes en matière de vie publique prévalent ainsi dans les régions les plus à risque. Les bars et les pubs doivent garder portes closes dans le nord de l'Angleterre où les réunions de famille sont également proscrites. Un couvre-feu est également de mise à partir de 22h00 dans toute l'Angleterre et six personnes au maximum sont autorisées à se réunir.

Le nombre de contaminations augmente de façon dramatique au Royaume-Uni avec plus de 20.000 d'infections quotidiennes.