Malgré la crise du coronavirus, Dubaï ne cesse de rivaliser d'ingéniosité pour faire venir les touristes. Lieu réputé pour avoir gardé ses portes grandes ouvertes ces derniers mois, Dubaï ne cesse d'attirer les yeux du monde entier tant la vie sans confinement est de mise là-bas. Pourtant, de nombreuses mesures sont prises et la ville veut mettre en avant ses nouvelles technologies pour contrôler la pandémie. Les amendes pour non-respect des règles sanitaires sont également mirobolantes. Cela n'empêche toutefois pas les rassemblements dans les restaurants ou dans les boites de nuit. Le touristes arrivant sur le territoire doivent cependant présenter à l'arrivée un récent test PCR négatif et/ou en subir un à l'aéroport de Dubaï.

Rien ne freine toutefois les autorités de la ville qui veulent ramener toujours plus de touristes aux Emirats Arabes Unis. La dernière idée en tête est de proposer des vacances au prix de 55.000 dollars à Dubaï avec une vaccination à double dose comprise dans ce packaging, comme l'indique Forbes sur son site internet. Cette offre combinant les vacances et la vaccination privée a été proposée à de riches individus qui résident au Royaume-Uni, là où la vaccination à titre privé n'est pas autorisée. Le gouvernement britannique a en effet décidé que, tant que toutes les catégories de personnes vulnérables du pays n'auront pas été vaccinées et que l'acquisition de vaccins sera toujours aussi compliquée, la vaccination privée ne sera pas autorisée.

Une décision qui n'est donc pas passée inaperçue et qui fait l'objet d'une nouvelle forme de voyage all-in comme l'a imaginé un cercle très privé de personnes fortunées nommé "Knightsbridge Circle". En proposant des "vacances de vaccination" à un groupe d'élite de super-riches au Royaume-Uni, ce cercle présent partout dans le monde veut démontrer que la stratégie de vaccination dans les EAU est efficace et disponible pour beaucoup de personnes. En attestent les chiffres puisque le pays est en effet l'un des premiers au monde à vacciner le plus de personnes sur son territoire. Le 16 janvier dernier, le gouvernement avait réussi à fournir 18,18 doses pour 100 habitants dans le pays, selon les statistiques de Our World in Data. Le pays propose des vaccinations gratuites contre Covid-19 à tous les citoyens et résidents, mais a maintenant également commencé à autoriser les rendez-vous privés.

Quitter son pays pour se faire vacciner, est-ce légal ?

Pour l'instant, le Royaume-Uni a mis en place un confinement très strict vu la situation qui est catastrophique depuis plusieurs semaines et le variant britannique qui continue à faire des dégâts. Les voyages à l'étranger sont interdits même si vous devez quitter le pays pour des raisons essentielles. Cependant, il vous est permis de quitter votre domicile pour recevoir des soins médicaux, y compris des vaccinations. Les vaccins devenant de plus en plus disponibles dans le monde, cette autorisation pourrait créer un véritable boom au niveau du tourisme au sein des pays où il est compliqué de recevoir le vaccin dans un avenir proche. La formule proposée à Dubaï est donc tout à fait légale.

Que contient cette formule à 55.000 dollars ?

Ce forfait est tout d'abord destiné, pour l'instant, aux membres du Knightsbridge Circle, un club privé pour lequel il faut réunir la somme de 30.000 euros par an environ afin d'en être membre. Au départ du Royaume-Uni à destination de Dubai, le voyage sera réalisé en première classe ou, dans certains cas, en jet privé. Sur place, un hébergement pour une durée maximum d'un mois attend ces riches voyageurs qui auront droit à une double dose du vaccin Pfizer.

Stuart McNeill, fondateur de Knightsbridge Circle, a donné des détails au journal The Telegraph concernant ce nouveau type de voyage : "C'est comme si nous étions les pionniers de ce nouveau programme de vaccins de luxe pour les voyageurs", a-t-il tout d'abord indiqué. "Vous partez pour quelques semaines dans une villa au soleil, prenez vos dispositions et votre certificat et vous êtes prêt à partir." Cependant, M. McNeill a déclaré que l'offre n'était disponible que pour les personnes âgées de plus de 65 ans. "Nos membres de moins de 65 ans ne peuvent pas recevoir le vaccin par notre intermédiaire. Mon équipe sur le terrain supervise chaque rendez-vous pour s'assurer que le client qui réserve le vaccin est bien la personne qui le reçoit. 25% de nos clients ont utilisé le service jusqu'à présent. Les clients de Knightsbridge Circle sont basés partout dans le monde et 40% vivent actuellement au Royaume-Uni."

Emmanuel André peste contre cette formule

Sur le réseau social Twitter, le microbiologiste Emmanuel André a commenté l'article de Forbes en donnant son avis sur cette formule pour la moins intrigante. Pour le chercheur de la KU Leuven, ce prix incroyable de 55.000 dollars (soit un peu plus de 45.000 euros) pourrait permettre de vacciner 2.000 personnes. "Pour le même prix, on peut vacciner 2.000 personnes ou une seule. Et vous savez quoi! Il y en a qui vont quand-même aller à Dubai!" écrit-il avant d'expliquer les risques que peuvent courir ces mêmes personnes qui se rendront dans cette ville. "En allant à Dubaï aujourd'hui, ces personnes auraient d'emblée 5-10% de chance de se faire infecter. Par ailleurs, elles auraient 5-10% de chance de ne pas être immunisées par leur vaccin. Elles seraient par contre protégées si 2.000 personnes de leur entourage étaient vaccinées."