Deux marques de pneus dans le collimateur

Monde

F. D. B.

Publié le

Deux marques de pneus dans le collimateur
© www.altavista.com

Le constructeur Ford et le manufacturier Firestone/Bridgestone jouent gros devant la justice américaine

NEW YORK Le constructeur automobile Ford et le manufacturier de pneus Firestone/Bridgestone, qui doivent faire face à plusieurs assignations en justice, pourraient être particulièrement affectés par une plainte déposée par Donna Bailey, une Texane victime d'un accident avec son 4x4 Ford Explorer, qui l'a rendue tétraplégique.

La victime affirme que ce sont les pneus Firestone, fabriqués dans l'usine de Wilson (Caroline du Nord), qui sont à l'origine de l'accident. Un litige qui sera examiné par les tribunaux début 2001, et qui pourrait faire mal aux deux constructeurs.

L'enquête du gouvernement américain sur les problèmes de sécurité constatés sur les pneus Firestone a mis en évidence 29 décès supplémentaires, dont quatre depuis le rappel des pneus par le fabricant en août dernier.

Dans son rapport, l'administration américaine de la sécurité routière (NHTSA) fait état de 148 décès liés à la séparation de bandes de roulement et des explosions de pneus. La NHTSA ajoute que plus de 4.300 plaintes liées aux pneus avaient été déposées et que ces plaintes faisaient état d'au moins 525 blessés.

C'est le 9 août 2000, suite à la multiplication d'incidents liés à des défauts dans ses pneumatiques, que le constructeur japonais Bridgestone/Firestone avait rappelé 6,5 millions de pneus ATX, ATX II et Wilderness AT. Le patron de Bridgestone/Firestone (BFS) a quant à lui estimé que Ford devrait partager avec eux les responsabilités.

Selon un rapport résultat de 4 mois d'enquête interne de BFS, la conception des pneus est bien un des facteurs d'éclatement lorsque les gommes sont montées sur le modèle Explorer de Ford, mais le sousgonflage préconisé par le constructeur américain, ainsi qu'un chargement excessif du véhicule seraient également coupables. Selon M. Kaizaki, seuls 10% des 1.200 accidents mortels constatés avec le Ford Explorer sont liés à des problèmes de pneus. Pour expliquer les défauts des pneumatiques, la piste d'une grève dans l'usine de production avait été évoquée.

Bridgestone a cependant rejeté ces spéculations, expliquant que les actions du personnel n'avaient pas altéré la qualité des produits. Selon BFS, il est cependant exact qu'un petit pourcentage des pneus présentait un risque accru d'éclatement, mais uniquement en combinaison avec d'autres erreurs.

`Ford est notre client, et nous serons tous les deux sur le banc des accusés en cas de procès´, a prévenu le responsable de BFS

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info