La ville de Lisbonne est la plus touchée.

À l’heure où certains préparent leurs valises pour partir en vacances, d’autres se reconfinent. Du moins en partie. Outre l’Espagne (200 000 personnes confinées en Catalogne), désormais placée en zone orange par les Affaires étrangères, l’Italie, l’Allemagne ou encore le Portugal ont décidé de reconfiner une partie de leurs territoires.

En Italie, un quartier de la cité balnéaire de Mondragone, située à 50 kilomètres au nord de Naples, a été placé en quarantaine. Laquelle pourrait être étendue prochainement à l’ensemble des 29 000 habitants de la ville.

En Allemagne, ce sont près de 600 000 personnes qui ont dû être reconfinées, dès le 23 juin, dans les deux cantons voisins de Gütersloh et Warendorf. Un reconfinement avait déjà été décidé le 18 mai dans le canton de Coesfeld.

Au Royaume-Uni, le gouvernement a annoncé, début de la semaine dernière, un durcissement du confinement à Leicester, avec notamment la fermeture des magasins non essentiels, au moment où les restrictions étaient en voie d’assouplissement dans le pays.

Enfin, au Portugal, une vingtaine de quartiers de Lisbonne ont été reconfinés pour deux semaines, le 1er juillet dernier. Soit pas moins de 700 000 habitants.

Au total, tous pays d’Europe confondus, ce sont près de deux millions de personnes qui ont été reconfinées chez elles.

© IPM Graphics