Le professeur Didier Raoult aurait prescrit de la chloroquine sans l’accord explicite de ses patients.

Selon le journal satirique, le Canard enchaîné, le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée infection de Marseille ferait l'objet d'un signalement auprès du parquet de la ville.

La raison ? Il aurait administré de la chloroquine à des patients sans leur avoir demandé leur accord lors d'un essai médical. Or, le consentement est légalement obligatoire pour ce type d'essais.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) aurait mené son enquête et serait arrivé à la conclusion que "les modalités d’information et de traçabilité de la motivation de la prescription ne sont pas conformes aux exigences légales". L'ANSM aurait ainsi décidé de saisir l'Ordre des médecins.

De son côté, Didier Raoult réfute les accusations et assure "avoir respecté l'ensemble de la légalité".