Monde

Un garçon de cinq ans a été hospitalisé mercredi soir dans un état grave après avoir chuté, en pleine affluence des vacances de la Toussaint, d'un bateau à Disneyland Paris, première destination touristique d'Europe.

L'accident a eu lieu vers 16H20 dans l'attraction "Pirates des Caraïbes", une des plus populaires de cet immense parc de loisirs situé à une vingtaine de kilomètres de Paris, qui a reçu 16 millions de visiteurs en 2012 et connaît des pics de fréquentation lors des vacances scolaires.

Selon la préfecture et Anne Chazareix, la commissaire de Chessy (Seine-et-Marne) en charge de l'enquête, "son pronostic vital est engagé". Mais le garçonnet, transporté en ambulance à l'hôpital Necker pour enfants à Paris, ne présentait "a priori pas de blessures visibles", a décrit Mme Chazareix.

"Cet enfant de 5 ans, accompagné de son papa, a été déséquilibré lorsque la barque était en train d'arriver à la fin de l'attraction Pirates des Caraïbes", mais sans encore avoir atteint les quais de débarquement, a par ailleurs expliqué Mme Chazareix à l'AFP. "L'enfant a chuté et s'est retrouvé coincé en-dessous de la barque", dans l'eau, a-t-elle ajouté.

Le groupe Euro Disney a précisé que le garçon, prénommé Iban, a "chuté pour une raison que nous ne connaissons pas" alors que la barque traversait "la dernière scène" de cette attraction.

Le garçonnet a pu rapidement être dégagé par son père, des clients et le personnel du parc, qui a immédiatement donné l'alerte.

Selon le site internet de Disneyland, "Pirates des Caraïbes" est une attraction nautique familiale qui fait circuler des bateaux de petite taille dans un décor inspiré de la saga cinématographique éponyme. Avec 6,5 millions d'entrées par an, elle est une des plus visitées du parc.

L'attraction est "fermée jusqu'à nouvel ordre", a annoncé mercredi soir une porte-parole du groupe Euro Disney. "Nous sommes profondément attristés par l'accident qui s'est produit cet après-midi. Depuis, nous sommes aux côtés du petit Iban et de sa famille", a-t-elle ajouté.

"Nous collaborons avec les autorités qui ont ouvert une enquête", ouverte pour recherche des causes de blessures. "La sécurité est notre priorité", a-t-elle souligné.

Avec 57 attractions, 62 boutiques, 58 restaurants et 5.800 chambres d'hôtel, Disneyland Paris a accueilli 265 millions de visiteurs en 20 ans, dont 16 millions en 2012, un record, devant Le Louvre et la Tour Eiffel.

En avril 2011, un visiteur avait été blessé à la tête après la chute d'un morceau de fibre de verre et de bois sur la voie avant le passage du Train de la Mine, des montagnes russes campées dans un décor de Far West, et quatre autres personnes légèrement blessées. Une information judiciaire pour blessures involontaires avait alors été ouverte.

En octobre de la même année, ce même train avait déraillé, provoquant l'évacuation d'une trentaine de personnes. Trois ans plus tôt, en novembre 2008, un homme, pris de panique, s'était blessé à la tête en sautant d'une attraction d'une hauteur de 7 mètres.

Plus récemment, en janvier, quatre personnes avaient été légèrement blessées après un accident de train à vapeur: un wagon s'était décroché et en avait percuté un autre lors de l'arrêt en gare.