En mars 2015, Lucas Tronche, alors âgé de 15 ans, quittait le domicile familial situé à Bagnol-sur-Cèze dans le Gard (sud-est de la France) pour se rendre à un cours de natation. Il n'est jamais réapparu depuis. Malgré les intenses recherches, l'adolescent est resté introuvable, jusqu'au 24 juin dernier. Des ossements ainsi que des affaires similaires à celles de Lucas ont été retrouvées sur une falaise, à 1km du domicile familial. Un lieu que l'adolescent appréciait particulièrement, étant passionné de géologie, il y venait souvent pour ramasser des pierres.

Néanmoins, jusque-là rien ne prouvait qu'il s'agissait bien des restes du jeune homme. De plus, aucune affaire de piscine n'a été trouvée, alors que l'adolescent devait se rendre à un entraînement de natation. Dès lors, ses parents continuaient à y croire. Des espoirs vains puisque les expertises médico-légales et les prélèvements génétiques viennent de confirmer que les ossements retrouvés sont bien ceux de Julien Tronche.

Les enquêteurs auront mis du temps à retrouver les restes du garçon, malgré plusieurs fouilles, en raison de la zone particulièrement escarpée. De fait, les pompiers du Gard ont dû déboiser la zone pour y accéder par la base de la falaise.

S'agit-il d'une chute accidentelle, l'a-t-on poussé ou le corps a-t-il été transporté jusque-là ? Pour l'instant aucune piste n'a été écartée et l'enquête se poursuit. "La configuration du terrain, permet difficilement d'envisager que quelqu’un ait transporté le corps depuis le bas de cette falaise jusqu’au point le plus haut. C’est une hypothèse difficilement envisageable, mais on ne peut pas l’écarter", avait déclaré il y a quelques semaines le procureur en charge de l'affaire.