Le président américain sortant Donald Trump continuait de s'affirmer vainqueur sur Twitter jeudi, alors que tous les votes ne sont pas encore comptés. Il menace également sur le réseau social de poursuivre en justice tous les États où les démocrates ont été récemment déclarés vainqueurs.

"Nous allons poursuivre tous les États où Biden a récemment revendiqué la victoire pour fraude électorale et fraude dans l'organisation des élections", écrit le milliardaire. "Nous avons bien assez de preuves. Vérifiez dans les médias. NOUS ALLONS GAGNER. L'Amérique d'abord!"

Les démocrates estiment les plaintes sans fondement, mais selon les décisions de multiples juges au niveau des États et des comtés, ces recours pourraient retarder de plusieurs jours ou plusieurs semaines l'officialisation des résultats.

L'équipe Trump insistait que rien n'était perdu. "D'ici sans doute demain soir, vendredi, il sera évident pour les Américains que le président Trump et le vice-président Pence vont rester quatre ans de plus à la Maison Blanche", a dit le conseiller Jason Miller à la presse.

Peu avant, Donald Trump s'est aussi déclaré vainqueur en Pennsylvanie, et ce alors que le comptage n'est pas terminé. Selon le New York Times, vers 18h00 heure belge, Donald Trump y comptabilisait 50,3% des voix, contre 48,5% pour Joe Biden, sur environ 92% des votes dépouillés.

Or, d'après CNN, le comté d'Allegheny ne comptera plus de votes avant demain/vendredi à cause d'un accord judiciaire au sujet de 29.000 votes contestés, selon la présidente du Conseil du comté Bethany Hallam. Cet accord découle d'une action de contestation à cause de bulletins mal imprimés qui ont dû être renvoyés à certains électeurs. Le comptage reprendra vendredi.

La Géorgie et le Nevada pourraient achever le comptage des bulletins jeudi, tandis que dans l'Arizona et la Pennsylvanie, cela pourrait durer jusqu'à vendredi ou au-delà.