Selon le New York Times, il présente des symptômes légers et se serait montré fatigué jeudi pendant sa levée de fonds. Toujours selon le quotidien de référence, il se serait endormi mercredi au retour de son meeting dans le Minnesota. Le médecin de la Maison Blanche a simplement précisé jeudi soir que le couple Trump se sentait "bien" et qu'il était en "convalescence", sans préciser s'ils avaient des symptômes ou non.

En mai le président a révélé prendre de l'hydroxychloroquine, un médicament contre le paludisme, à titre préventif contre le coronavirus, un traitement non recommandé par les services de santé américains.

Le président aime rappeler sa vigueur et sa force physique, lui qui multiplie les déplacements de campagne, souvent longs et éprouvants dans un pays de près de 10 millions de km2.

Mais il n'en reste pas moins un homme de 74 ans, cliniquement obèse.

Comment l'a-t-il contracté?

Le milliardaire républicain a annoncé jeudi soir que lui et sa femme avaient été testés, après le résultat positif du test d'une proche collaboratrice, Hope Hicks. Quelques heures plus tard, son propre résultat est revenu positif. Cela ne signifie pas pour autant que Hope Hicks lui a transmis, la conseillère ayant peut-être eu une période d'incubation plus rapide.

La Maison Blanche a annoncé procéder au suivi des cas contacts, pour déterminer avec qui les personnes positives au sein de l'exécutif avaient été en contact.

Le président se fait tester régulièrement, mais lui et son entourage se déplacent souvent sans masque, et pas forcément dans le respect des gestes barrières. Son fils Barron, qui vit avec ses parents à la Maison Blanche, a pour sa part été testé négatif, tout comme le vice-président Mike Pence et son épouse.

Hope Hicks était à bord d'Air Force One avec Donald Trump lorsqu'il s'est rendu mardi à Cleveland, dans l'Ohio, pour participer au débat face à Joe Biden. Elle a également voyagé avec lui mercredi lorsqu'il a effectué un déplacement dans le Minnesota pour un meeting de campagne. Donald Trump s'est également rendu jeudi dans le New Jersey pour une levée de fonds, mais il n'a pas pris la parole publiquement.

Dans la soirée, il s'est fait interviewer au téléphone sur Fox News.


Quelle suite pour la campagne?

Tout déprendra de la gravité de ses symptômes, s'il en présente. Mais à 32 jours de l'élection, le temps presse.

Si sa santé ne se détériore pas, M. Trump pourra reprendre les meetings d'ici deux semaines, une fois sa quarantaine effectuée.

La Maison Blanche a logiquement annulé un déplacement présidentiel prévu vendredi en Floride, un Etat-clé dont le vote pourrait faire basculer le résultat de l'élection du 3 novembre. Mais à l'agenda de Donald Trump figure encore, en milieu de journée, une conférence téléphonique sur le thème du "soutien aux personnes âgées vulnérables".

Selon le New York Times, l'entourage du dirigeant républicain réfléchissait jeudi soir à publier une vidéo où ce dernier s'adresserait à la nation pour prouver qu'il est en bonne santé et toujours en état de gouverner.

Côte démocrate, le camp Biden réfléchit à la stratégie à adopter. L'ancien vice-président de Barack Obama a souhaité un prompt rétablissement à son adversaire.

Mardi, lors du débat, les deux hommes ne se sont pas serré la main et sont restés à distance les uns des autres. Mais ils étaient dans un espace clos.

Sur smartphone, cliquez sur l'image pour l'agrandir. © AFP