Elon Musk, le patron de Tesla, veut licencier environ un employé sur dix du constructeur automobile. C'est ce qui ressort d'un courriel que le patron a envoyé à un certain nombre de cadres de Tesla et qui a également été mis à la disposition de Reuters. Fait remarquable, Musk fonde sa décision sur "le super mauvais pressentiment" qu'il a de l'économie mondiale, dit-il dans le courriel. Il pense également que le recrutement chez Tesla devrait être mis en pause.

Le constructeur de voitures électriques emploie quelque 99 290 personnes dans le monde. L'entreprise possède des usines aux États-Unis, en Chine et à Berlin, où un total de 930 422 voitures ont été produites l'année dernière. Personne n'a pu être joint ce vendredi pour commenter d'éventuels plans de restructuration.

Musk a encore fait parler de lui cette semaine avec un plaidoyer percutant en faveur de la suppression du télétravail chez Tesla. Les employés devraient être au bureau au moins 40 heures par semaine, estime-t-il.

D'autres dirigeants, comme Jamie Dimon de la banque d'investissement américaine JPMorgan Chase, ont également tiré la sonnette d'alarme sur l'état de l'économie. Il a mis en garde les investisseurs cette semaine contre "un ouragan économique".