Quelques dizaines de "gilets jaunes" ont sifflé le président Emmanuel Macron alors qu'il descendait l'avenue des Champs-Elysées à bord d'un "command car" avant le traditionnel défilé militaire marquant la fête nationale française, du 14 juillet, a constaté l'AFP.

Au moins deux petits groupes de ce mouvement de fronde contre la politique sociale et fiscale du chef de l'Etat ont hué Emmanuel Macron, dont ils contestent l'action depuis plusieurs mois dans la rue. Tous avaient délaissé leur traditionnelle chasuble fluo, sans doute par souci de discrétion dans un quartier quadrillé par la police, mais certains agitaient des ballons jaunes. Un groupe d'une vingtaine de personnes chantait notamment: "Gilets jaunes! Ça va péter!" "Emmanuel Macron, on vient te chercher chez toi", a constaté l'AFP. Après avoir passé en revue les troupes sur la célèbre avenue parisienne aux côtés de son chef d'état-major, M. Macron a rejoint la tribune présidentielle place de la Concorde, où l'attendaient plusieurs dirigeants européens, dont la chancelière allemande Angela Merkel. C'est le troisième défilé du 14 juillet pour Emmanuel Macron depuis son élection en mai 2017. La célébration est cette année placée sous le signe de la coopération militaire européenne.