Le phénomène est inhabituel voire intrigant, mais les causes sont, quant à elles, bien dramatiques.

Non ce n'est pas de la neige. Encore moins de l'écume. Cette mousse blanche, qui ressemble à du savon et qui recouvre les plages de Chennai (dans le sud de l'Inde), est en fait la conséquence du déversement chronique de produits chimiques dans l'eau. Cette substance, qui dégage une odeur acide, est particulièrement problématique pour la santé. En effet, malgré une apparence inoffensive, plusieurs médecins affirment que cette mousse peut provoquer des problèmes, dermatologiques notamment.

© AFP

Les plages de Chennai font partie des stations balnéaires les plus célèbres du pays et sont toujours très fréquentées par les familles avec des enfants. Voir des jeunes adolescents patauger, courir et s'amuser dans cette mousse sont des scènes perturbantes mais courantes sur ces plages.

Selon Pravakar Mishra, scientifique au Centre national de recherche côtière à Chennai, la formation de la mousse serait le résultat de résidus de lessive mêlés à d’autres déchets. Mais ce n'est pas que ça. En effet, le déversement des eaux usées et de déchets industriels sont aussi en cause. Les fortes précipitations des dernières semaines en Inde ont accéléré les rejets des eaux usées et de phosphate dans la mer, ce qui pourrait expliquer la propagation de cette mousse nocive sur des kilomètres de plage.

Dans une Inde où en 2017, la pollution de l’air a causé 1,2 million de décès prématurés, ce dernier phénomène d’apparition de mousse sur les côtes fait écho aux nombreux pics de pollution enregistrés ces dernières années avec comme exemple récent le brouillard de pollution qui a envahi New Delhi, le 4 novembre dernier. 

© AFP

© AFP

© AFP