En janvier, la chaîne d'information CNN annonçait que l'United States Capitol Police (USCP) avait placé au moins 10 officiers sous enquête et que deux autres avaient été suspendus. Selon le député Tim Ryan, démocrate de l'Ohio, un des agents suspendus avait pris un selfie avec un membre de la bande qui a envahi le Capitole. Le second aurait porté un chapeau "Make America Great Again" et aiguillé des émeutiers autour du bâtiment, toujours selon Tim Ryan.

Cette semaine, la chaîne de télévision d'information en continu a fait le point sur les démarches entreprises au sein de la police du Capitole : six officiers de la police du Capitole américain ont été suspendus avec solde et 29 autres ont été mis sous enquête.

"La cheffe par intérim Yogananda Pittman a ordonné que tout membre de son département dont le comportement n'est pas conforme aux règles de conduite du département fasse l'objet de mesures disciplinaires appropriées", a déclaré le porte-parole du département.

Pittman avait déjà annoncé le mois dernier que le ministère examinait activement "les vidéos et autres documents open source de certains agents et fonctionnaires de l'USCP qui semblent violer les règlements et politiques du ministère".

Ces suspensions et enquêtes dans un climat interne déjà tendu. Pour rappel, l'insurrection du 6 janvier a provoqué la mort de Brian Sicknick, agent de la police du Capitole.