Monde

Au cours des 4,5 dernières années, 1.600 demandeurs d'asile mineurs ont quitté des centres d'accueil aux Pays-Bas, sans qu'il y ait de traces de leur itinéraire. Les enfants sont partis "pour une destination inconnue" et il n'est pas établi où ils demeurent, selon les chiffres communiqués par les organes néerlandais en charge des demandeurs d'asile, demandés par le quotidien NRC. Selon le média, il est probable que l'ampleur du problème soit encore plus conséquente. Une fraction de ces jeunes demandeurs d'asile se trouve dans des abris protégés, des endroits pour les victimes (potentielles) d'abus, où les enfants reçoivent un soutien intensif.

Une partie des enfants qui se sont "évaporés" sont, selon les organisations, partis rejoindre des proches en Belgique, en Allemagne ou en France.

Mais certains signes portent à croire que d'autres sont aussi dans en situation d'exploitation.

La majeure partie de ces enfants dont on a perdu la trace aux Pays-Bas sont originaires du Maroc (325), d'Algérie (190), d'Afghanistan (167), de Syrie (114) et d'Érythrée (114), selon le journal.