"C'est la loi qui décide en fonction des parrainages. S'ils ne les ont pas c'est qu'ils ne méritent pas d'y participer", a déclaré Anne Hidalgo ce dimanche matin sur Europe 1. Pour rappel, en France, tout candidat à la présidentielle doit réunir 500 parrainages d'élus français afin de valider sa candidature. Éric Zemmour, qui peine à y arriver, a récemment dénoncé ce système qu'il estime antidémocratique.

Interrogée à ce propos, Anne Hidalgo a estimé qu'il n'était pas du tout question d'un manque de démocratie. "La démocratie est définie par la loi. Si la loi dit que les parrainages doivent être de 500 pour chacun des candidats sur la ligne de départ, c'est la loi qui doit s'imposer", a-t-elle déclaré. "Tant pis pour eux, ça veut dire qu'ils n'ont pas convaincu 500 maires".