"J'ai confiance dans sa démarche. Je le rallie tout à fait naturellement (...) Je n'allais pas rester dans un parti qui a oublié ce que Marion a apporté", a déclaré M. Lopez, premier édile à la tête d'une grande commune RN à rejoindre le candidat Reconquête!, à l'occasion d'une conférence de presse dans sa mairie aux côtés d'Eric Zemmour et Marion Maréchal. 

"Je suis toujours adhérent du RN. Je n'adhèrerais pas à Reconquête! (...) Je me considère aujourd'hui comme un maire DVD (de la mouvance "Divers Droite", NDLR) et plus RN", a ajouté M. Lopez qui a durement critiqué la stratégie du RN et l'absence "de démocratie interne" du parti. 

Âgé de 33 ans, Romain Lopez est l'ancien attaché parlementaire de Marion Maréchal, la nièce de Marine Le Pen. "Romain est l'incarnation de la réussite locale du camp national", a salué M. Zemmour. "Un ralliement tel que le tien est un signal important. Des élus locaux qui sont avec Eric (Zemmour) se retrouvent dans cette démarche à la fois de rassemblement à droite et d'écarter ce fameux cordon sanitaire ou en tout cas de l'affaiblir", a exposé Mme Maréchal. 

Moissac est "un laboratoire de ce que nous allons faire au niveau national", avait félicité M. Zemmour plus tôt, quelques minutes après avoir reçu un oeuf qu'un homme lui a claqué sur la tête à son arrivée à Moissac.

À peine sorti de sa voiture, M. Zemmour a été visé par un oeuf frais qu'un homme d'âge mûr lui a claqué sur la tête, a constaté l'AFP. L'auteur a été immédiatement maîtrisé par la sécurité et ensuite emmené par les gendarmes.