Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra lundi une réunion d'urgence sur l'escalade militaire survenue dimanche entre l'Ukraine et la Russie, qui a capturé trois navires ukrainiens dans le détroit de Kertch, selon des diplomates. 

Parallèlement, le parlement ukrainien réuni en session extraordinaire dans l'après-midi sera appelé à se prononcer sur l'instauration de la loi martiale, une déclaration proposée par le Conseil de sécurité et de défense ukrainien à la suite de l'incident dans le détroit de Kertch. La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU a été demandée tant par la Russie que l'Ukraine, selon des diplomates. Moscou a demandé que la réunion se tienne à 11H00 (17H00 HB), a précisé l'un d'eux.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le Conseil de sécurité et de défense ukrainien réuni d'urgence a proposé au président Petro Porochenko d'introduire la loi martiale "pour 60 jours", a annoncé le secrétaire de cette structure. Cette décision doit être entérinée par le Parlement ukrainien, dont une session extraordinaire est prévue dans l'après-midi, mais un vote positif est loin d'être garanti.

Lors de la réunion du Conseil de sécurité, le président Porochenko a dénoncé un "acte fou de la Russie contre l'Ukraine", assurant que l'"attaque" était "préméditée". "La loi martiale ne signifie par une déclaration de guerre" à la Russie, "elle sera introduite uniquement pour la défense", a-t-il assuré.

Les trois bateaux militaires ukrainiens dont Moscou a confirmé l'arraisonnement tentaient d'entrer depuis la mer Noire dans le détroit de Kertch, séparant la Crimée de la Russie et marquant l'accès à la mer d'Azov. Sur un total de 23 militaires à bord, six ont été blessés dont deux grièvement, selon l'armée ukrainienne. La Russie parle quant à elle de trois blessés ukrainiens.