Monde

Les secours déployés pour tenter d'extraire une petit garçon de deux ans tombé dimanche dans un puits dans la province espagnole de Malaga (sud) espèrent atteindre l'enfant d'ici 24h à 48h, rapportaient mercredi matin les médias espagnols. 

Le petit Julen est tombé dimanche dans un puits de 25 centimètres de diamètre et d'une centaine de mètres de profondeur, alors qu'il jouait non loin de l'endroit où ses parents déjeunaient en montagne, à Totalan.

La centaine de secouristes mobilisés tentent d'atteindre l'enfant, qui se situerait à 80 mètres de profondeur, en creusant un premier tunnel parallèle au puits et un second, perpendiculaire, pour relier les deux conduits. Les experts gardent l'espoir de retrouver le petit garçon vivant au vu de la composition du sol. L'enfant pourrait en effet se trouver sous un amas de pierres, et non de sable, qui laisseraient passer l'air.

Cet espoir est également nourri par la découverte de cheveux de l'enfant dans le puits, prouvant que le petit garçon s'y trouve bien. "On a retrouvé un peu de cheveux et les tests ADN réalisés par la Garde civile (la police militaire espagnole, NDLR) certifient qu'ils appartiennent à l'enfant", a expliqué sur la radio Cadena SER le préfet d'Andalousie, Alfonso Rodriguez Gomez.

Les autorités restent cependant dans l'incapacité de dire si Julen est vivant ou non. "Il y a un espoir de vie mais il diminue à chaque minute qui passe", avait souligné mardi Miguel Ángel Escaño, le maire de Totalan.

Le puits, creusé sans autorisation et désormais à sec, avait été condamné à l'aide d'une pierre de dimensions supérieures au trou d'entrée, affirme son bâtisseur, cité par plusieurs médias espagnols et qui accuse le propriétaire d'avoir rouvert la cavité.

Neuf entreprises publiques et privées participent aux recherches dans une course contre la montre qui tient l'Espagne en haleine. Parmi elles, une compagnie suédoise de géolocalisation qui avait participé en 2010 au sauvetage de 33 mineurs chiliens au bout de 69 jours sous terre.

À 14h00, cela fera exactement trois jours que le bambin demeure au fond du puits.