Monde Les faits remontent au mois de juin dernier mais la vidéo de l'interpellation n'a été diffusée que cette semaine par les médias américains.

La scène s'est déroulée à Tempe (Arizona). L'agitation est palpable quand une équipe d'intervention tente de maîtriser un homme, Ivaughn Oakry, qui tient un bébé dans ses bras. C'est l'épouse de cette dernière, qui affirme que son mari s'était montré violent en rentrant ivre à la maison, qui a alerté les policiers. Elle avait disparu à leur arrivée, laissant ses enfants avec leur père.

Les policiers ont tenté de calmer les esprits mais l'homme n'a rien voulu entendre. Il a alors reçu plusieurs coups de taser, précipitant son enfant dans sa chute. Celui-ci a rapidement été récupéré par un agent, qui l'a ensuite confié à sa mère qui était de retour sur les lieux.

Comme le note le Washington Post, la vidéo de l'interpellation a fait réagir outre-Atlantique. La chef de la police de Tempe a pris la défense de ses hommes en expliquant qu'ils avaient agi dans l'intérêt de l'enfant, pour le protéger, alors que le suspect se montrait agressif. "L'enfant n'a pas été blessé", a précisé Sylvia Moir. 

L'avocate de ce dernier, elle, estime que la réponse au comportement violent de son client était disproportionnée.