Portland a été l'épicentre des fréquentes manifestations contre les violences policières aux Etats-Unis depuis la mort de George Floyd, un quadragénaire noir mort asphyxié sous le genou d'un policier blanc, en mai dernier. Ce mouvement a été ravivé quand Jacob Blake, un autre Afro-Américain, a été grièvement blessé par des tirs de la police à Kenosha (Wisconsin).

Selon des medias locaux, une "caravane de plusieurs centaines de voitures" conduites par des partisans du président Donald Trump s'était également rassemblée dans le centre de la ville de Portland.

La police locale a signalé sur twitter "des violences entre manifestants et contre-manifestants" et indiqué que "des policiers sont intervenus et ont procédé dans certains cas à des arrestations".

La police n'a cependant pas précisé si les tirs qui ont fait une victime étaient directement liés aux manifestations.

Les tirs ont eu lieu à 20h45 locales environ dans le centre-ville, a indiqué ensuite la police dans un communiqué, ajoutant qu'une enquête pour homicide était en cours.

Des policiers "ont entendu des tirs venant du quartier (..) et ont trouvé sur place une victime touchée par balle à la poitrine", indique le communiqué.