Cette possibilité sera ouverte pour raisons humanitaires à la suite de la tragique explosion survenue dans le port de Beyrouth le 4 août dernier. La proposition de loi portée par la députée Eliane Tillieux vise à augmenter pour raisons humanitaires la capacité d'accueil de médecins stagiaires jusqu'au 1er septembre 2022. Elle doit ainsi permettre à des médecins en formation qui travaillaient dans les hôpitaux de Beyrouth d'être accueillis par des universités belges.

Le texte, qui doit encore être approuvé en séance plénière, vise à autoriser la formation de deux candidats supplémentaires par service de stage.