La vie sans masque aura été de courte durée dans certains endroits de France. Alors que Jean Castex avait annoncé, en juin dernier, que le masque ne serait plus obligatoire en extérieur, plusieurs agglomérations de l'Hexagone ont décidé de revenir sur la décision. C'est l'arrivée en force du variant Delta, plus virulent que d'autres mutations, qui a poussé certaines communes à agir.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a indiqué dans la matinale de France Inter ce vendredi que la mutation, anciennement dite indienne, devrait probablement devenir majoritaire dans le pays d'ici ce week-end. "Le variant Delta est 60% plus contagieux que les autres souches virales", a-t-il déclaré, alors que ce variant ne représentait que 5% des contaminations au Covid-19 début juin en France. 

Le maire de Nice, Christrian Estrosi, a ainsi annoncé ce vendredi matin sur les ondes de Europe 1, qu'il allait rendre de nouveau obligatoire le port du masque en extérieur, dans certains quartiers de la ville. L'édile (ex-LR) espère ainsi pallier l'explosion du variant Delta en France. Christian Estrosi veut prendre les devants face à l'arrivée d'une quatrième vague, qu'il juge inéluctable. "Il y aura dans notre pays une quatrième vague. Sera-t-elle dans trois semaines ? Dans cinq semaines ? À la fin de l’été ? D’ores et déjà nous devons prendre les mesures nécessaires pour nous y préparer", a-t-il justifié.

Les Alpes-Maritimes est l'un des départements français les plus touchés par le variant Delta, avec plus de 80% des cas de Covid-19 liés à cette souche, d'après les données de Santé publique France.

Déjà acté dans d'autres villes

La Ville de Nice n'est pas la première à faire marche arrière. Ainsi, le Touquet (Pas-de-Calais), ville côtière très prisée des touristes, a pris un arrêté dès le 3 juillet afin de rendre le port du masque de nouveau obligatoire en extérieur pour les personnes de plus de 11 ans. Cette mesure est d'application jusqu'au 31 août, et ne vaut que pour les axes principaux du centre.

A Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, le port du masque avait été conservé à l'intérieur des remparts de la ville bretonne, malgré la levée de l'obligation au niveau national. Un nouvel arrêté préfectoral, pris le 6 juillet, a prolongé cette mesure au moins jusqu'au 26 juillet.

Du côté des Landes (Sud-Ouest), premier département frappé par le Delta, les communes de Dax et de Mont-de-Marsan ont aussi réimposé le masque, mais seulement le week-end. Dès ce vendredi 9 juillet, à partir de 18h et jusqu'au lundi matin à 2h pour Mont-de-Marsan et 9h pour Dax, le masque sera obligatoire en extérieur, et ce chaque week-end. Mais cela ne vaut que pour quelques endroits des villes.

La décision est d'application jusqu'au 21 juillet, alors que près de 86% des tests positifs sont liés au variant Delta dans les Landes.