Monde

L'homme qui s'est introduit il y a dix jours dans la Maison Blanche après avoir sauté par-dessus une grille a pénétré beaucoup plus loin dans la résidence présidentielle qu'initialement indiqué, affirme lundi le Washington Post.

Omar Gonzalez, 42 ans, ancien combattant d'Irak sans domicile fixe, a franchi la grille Nord entourant la résidence du président et de sa famille, couru jusqu'à l'édifice avant d'être arrêté à l'intérieur en possession d'un canif avec une lame de 9 cm.

Quelques heures après l'incident, le Secret Service, chargé d'assurer la sécurité du président, avait indiqué par la voix de son porte-parole que l'homme avait été interpellé "juste après avoir franchi le portail Nord de la Maison Blanche".

Or, selon le Washington Post, Omar Gonzalez a en réalité réussi à se rendre jusque dans l'East Room, salle utilisée pour les réceptions, à plusieurs mètres de là.

Gonzalez, originaire du Texas, a été inculpé par un tribunal fédéral de Washington d'entrée illégale avec possession d'arme dangereuse et encourt une peine de dix ans de prison. Il a été maintenu en détention sans possibilité de libération sous caution, jusqu'à la prochaine audience fixée au 1er octobre.