A la sortie de l'église où le président démocrate, catholique pratiquant, et sa femme Jill Biden venaient d'assister à une messe, plusieurs voix ont scandé: "Faites quelque chose"! "Nous le ferons. Nous le ferons", a répondu le président, grimpé sur le marchepied de sa voiture, en se tournant vers les personnes qui l'interpellaient. 

Le couple avait entamé sa visite à l'école primaire Robb, lieu de l'un des pires massacres en milieu scolaire aux Etats-Unis. Dix-neuf enfants et deux enseignantes sont tombés mardi sous les balles de Salvador Ramos, 18 ans. Joe et Jill Biden ont déposé un bouquet devant des croix portant les noms des victimes, presque submergées de fleurs, avec çà et là une peluche. 

Puis le couple, visages douloureux derrière leurs lunettes noires, a passé en revue une rangée de grandes photos montrant les visages des enfants fauchés, âgés de 9 à 11 ans. Les Biden ont plus tard passé près de trois heures avec des familles de victimes, à l'abri des caméras et des regards. 

Les images d'Uvalde offraient une ressemblance bien sombre avec la visite effectuée par le président américain et sa femme il y a quelques jours à Buffalo, dans le nord-est du pays, lieu d'une tuerie raciste.