700 personnes ont participé à un rassemblement contre ces mesures, qui comprennent notamment un couvre-feu à partir de 22H00 et une interdiction de quitter la ville pour le long week-end de la Toussaint.

La manifestation a dégénéré lorsqu'une cinquantaine de personnes "ont commencé à jeter des objets dangereux en direction de la police", a indiqué à l'AFP un porte-parole des forces de l'ordre régionales (Mossos d'Esquadra).

Des manifestants ont notamment lancé des barrières de sécurité en direction des policiers, qui ont répliqué à coups de matraques, selon un correspondant de l'AFP.

© AFP

Tandis que la police cherchait à disperser la foule, les pompiers aspergeaient les rues pour éteindre des feux de poubelles. Deux personnes ont été interpellées, a annoncé la police.

Malgré de nombreuses restrictions imposées en Espagne depuis le mois de juillet alors que le nombre de cas de Covid-19 repartait à la hausse, les contaminations se sont multipliées.

Le pays, l'un des plus touchés en Europe, a dénombré jusqu'ici plus de 35.000 morts du Covid-19, et 1,1 million de cas.

Un bouclage a été décrété par la quasi totalité des régions espagnoles afin de limiter les déplacements avant le week-end de la Toussaint, dans l'espoir d'éviter un nouveau confinement.

En Catalogne, où les bars et les restaurants sont fermés depuis mi-octobre, les habitants ont l'interdiction de quitter les villes ce week-end. La police effectuait vendredi des contrôles au niveau des principales sorties de Barcelone.