Alors que les résultats continuent de tomber au compte-gouttes dans les différents Etats américains, l'attention s'est tout particulièrement portée sur l'Arizona ce matin, un des Etats-clés qui pouvait faire basculer l'issue du scrutin.
Sur le coup de 9h, l'Arizona a été officiellement remporté par le candidat démocrate, Joe Biden.

Si la majorité des médias américains prédisaient une victoire de Biden dans cet Etat du Sud-Ouest américain, seul Fox News annonçait déjà une victoire officielle du démocrate depuis plusieurs heures. Pourtant, tous les votes n'avaient pas encore été dépouillés, ce qui ne permettait pas de déclarer l'Arizona officiellement acquise à la cause de Joe Biden. 

Les Républicains ont donc vivement critiqué la position de Fox News, qualifiant la chaîne de "complètement aberrante" et avertissant que "les autres médias ne devraient pas suivre" cette annonce. Jason Miller, le directeur de campagne de Trump, a notamment déclaré sur Twitter qu'il y avait encore plus d'un million de votes à compter en Arizona et que Fox News essayait "d'invalider ces votes". 

Un autre membre de l'équipe de campagne du président sortant a qualifié de "folle" la décision d'annoncer Biden vainqueur.

Loin de céder à la pression, Fox News, pourtant traditionnellement à orientation conservatrice et respectée par Trump, a confirmé sa décision à de maintes reprises. Arnon Mishkin, le rédacteur en chef, s'est notamment exprimé en direct sur la chaîne pour réaffirmer ses propos et déclarer que la position des Républicains était "erronée".

Désormais, il n'est plus nécessaire de discuter: Joe Biden a bel et bien remporté l'Arizona, qui compte 11 grands électeurs.