"Le troisième corps que l'on ne voyait pas de l'extérieur a été retrouvé dans la carcasse de l'avion. Il s'agit d'une zone difficile d'accès, puisque l'avion a atterri dans un roncier sur un arbre. Les enquêteurs ont progressé doucement", a déclaré M. Dulin. 

Les deux appareils sont entrés en collision samedi aux alentours de 16H30. Le petit ULM s'est écrasé sur la clôture d'une maison inoccupée au moment du drame, dans une rue située à moins de deux kilomètres du centre-ville de Loches, au bord d'une route passagère. 

L'avion de tourisme s'est écrasé un peu en périphérie de la commune. L'ULM avait décollé de Châtellerault (Vienne) à 15h15 avec deux personnes à bord, et l'avion Robin DR 400 de Poitiers à 15h00, avec trois personnes. Le pilote du petit avion avait 75 ans, ses deux passagères 28 et 30 ans. Le pilote de l'ULM avait lui 66 ans et sa passagère 50 ans. Aucun n'avait de liens de parenté. Le pilote de l'avion était le président de l'ASPTT aéroclub de Poitiers, Michel Loubignac, a confirmé le club à l'AFP. "C'était un vol découverte permettant d'embarquer des personnes extérieures au club. Ils devaient survoler quatre châteaux de la Loire et revenir à Poitiers. Le pilote était très chevronné", a indiqué un représentant du club à l'AFP. 

Les deux corps retrouvés dans l'ULM ont été brûlés dans l'incendie de l'appareil. Ils ont été transportés à l'institut médico-légal de Tours pour une autopsie. Les trois autres corps seront également acheminés dans le même institut pour y être autopsiés. "Aucune piste n'est privilégiée pour le moment, que ce soit l'erreur de pilotage, l'accident moteur ou autre. On ne sait absolument pas ce qui s'est passé. Le BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses) a été saisi. Il est sur place", a précisé Grégoire Dulin.