Un homme afghan en tenue traditionnelle, armé d'un couteau et considéré comme menaçant, a été interpellé jeudi à Lyon, a-t-on appris de source proche du dossier. L'homme allait passer à l'acte, a-t-on ajouté de même source, en qualifiant de "sérieux" cet incident, survenu après l'attaque au couteau qui a fait trois morts plus tôt dans la matinée dans la basilique Notre-Dame de Nice.

La personne interpellée "portait un couteau de 30 centimètres et semblait prête à passer à l'acte", a indiqué à l'AFP Pierre Oliver, le maire du 2e arrondissement de Lyon.

Agé de 26 ans et de nationalité afghane, l'homme déambulait dans le rue Victor Hugo un couteau à la main quand il a été interpellé, a ajouté le parquet de Lyon.

Cet homme, déjà "signalé aux services de renseignement", selon une autre source proche du dossier, a été placé en garde à vue pour "port d'arme prohibé et menaces avec arme", a-t-on précisé au parquet. Il devait subir une expertise psychiatrique, a encore dit une source proche du dossier.

L'enquête a été confiée à la PJ de Lyon, a également précisé le parquet, en relevant que "les investigations concernant les motivations, la personnalité et le profil du mis en cause étaient en cours". Pour le moment, la piste terroriste a été écartée.