"Une femme et son bébé ont été extraits conscients des décombres mais ont des blessures liées au traumatisme et à l'explosion et un homme inconscient, donc considéré comme blessé, est en cours d'extraction", a précisé à l'AFP un des officiers de communication des pompiers du Var.

Trois autres personnes blessées légèrement avaient, elles, pu être transportées à l'hôpital peu après l'arrivée des secours.

Situé sur le port de Sanary-sur-Mer, entre deux crêperies, l'immeuble de trois étages n'est plus qu'un amas de décombres, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Nous avons mis plus de deux heures à sortir le bébé. Il est actuellement pris en charge par des équipes du Samu qui sont sur place. Il va bien", a précisé lors d'un point presse le colonel Eric Grohin, chef des sapeurs-pompiers du Var.

Pour retrouver le bébé "que l'on entendait crier, le chien a marqué tout de suite (sa position) et cela nous a permis de faire un tunnel pour aller le chercher et on a réussi à le ressortir", a-t-il ajouté.

"Pour l'instant, on n'a pas encore de signe de vie dans les décombres mais le bébé, on ne l'a pas entendu tout de suite non plus. Il faut être prudent, travailler avec minutie pour enlever les décombres et aller petit à petit vers des victimes potentielles", a-t-il expliqué en insistant sur le fait que l'instabilité de la structure rend le travail difficile pour les équipes.

L'explosion a eu lieu vers 03H50 du matin, entendue à huit kilomètres à la ronde, selon des policiers sur place.

L'immeuble est situé sur le port de Sanary-sur-Mer, une ville du littoral méditerranéen d'environ 15.000 habitants, dans une zone "très prisée des habitants" selon le maire.

Une centaine de pompiers sont mobilisés sur cette opération et ils ont reçu des renforts du département voisin des Bouches-du-Rhône.

Deux immeubles situés de part et d'autres de celui qui a été détruit par l'explosion ont également été endommagés par le souffle et au moins l'un d'eux a été évacué.

© AFP