Cette fusillade survient après deux tueries récentes qui ont fait 18 morts en mars aux Etats-Unis et relancé le débat sur la prolifération des armes à feu dans le pays.

La fusillade a été signalée mercredi aux environs de 17h30 heure locale dans un petit immeuble de bureaux d'Orange.

Le suspect, identifié comme étant Aminadab Gaxiola Gonzalez, 44 ans, avait pris soin de verrouiller les grilles d'accès à l'aide d'antivols de vélo, ce qui a dans un premier temps empêché les policiers de pénétrer dans le bâtiment.

A travers la grille, ils ont ouvert le feu sur le tireur, qui a été blessé et hospitalisé dans un état grave, a précisé la lieutenante Amat.

Une fois à l'intérieur, les secours ont découvert dans la cour de l'immeuble un enfant de neuf ans, décédé, et une femme adulte qui avait elle aussi été blessée par balle.

Elle a été hospitalisée dans un état critique.

"Il semble qu'un petit garçon soit mort dans les bras de sa mère qui tentait de le sauver durant ce massacre horrible", a déclaré le procureur du comté d'Orange, Todd Spitzer.

Les policiers ont ensuite trouvé les corps sans vie de trois autres victimes, deux femmes et un homme, dans les locaux d'une petite société immobilière et sur un palier à proximité.

Ils ont également découvert un pistolet semi-automatique ainsi qu'un sac à dos contenant du spray au poivre, des menottes et des munitions, qui appartiennent vraisemblablement au suspect, a précisé Mme Amat.

"D'après les premiers éléments, nous pensons que le motif (de l'attaque) est lié à des relations d'affaires et personnelles qui existaient entre le suspect et toutes les victimes", a-t-elle ajouté.

Le 22 mars, un tireur avait tué dix personnes dans un supermarché de Boulder, dans le Colorado, moins d'une semaine après qu'un homme eut abattu huit personnes dans des salons de massage asiatiques d'Atlanta, en Géorgie.