A peine la composition du gouvernement français annoncée mercredi, un premier couac s'est fait entendre: deux ministres de poids ont revendiqué le portefeuille du Commerce extérieur, dont le ministère disparaît, sans que cette ambiguïté soit levée tout au long de la journée.

Le ministère de l'Economie d'Arnaud Montebourg et celui des Affaires étrangères de Laurent Fabius ont affirmé l'un après l'autre être les futurs détenteurs de ce portefeuille axé sur la reconquête de marchés étrangers par une France qui affiche depuis plusieurs années des déficits abyssaux dans ses échanges de biens avec le reste du monde.

"Le Commerce extérieur est dans le champ des attributions de Laurent Fabius", a déclaré à l'AFP un responsable du Quai d'Orsay sous couvert d'anonymat. "Pour nous, la passation de pouvoir se fait demain (jeudi) à 10H00 à Bercy avec Arnaud Montebourg", a déclaré pour sa part à l'AFP un responsable de Bercy.

Jusqu'à présent, le Commerce extérieur était de la compétence de Bercy et un rattachement au Quai d'Orsay serait une première depuis 1958.

Le journal Le Monde vient pour sa part d'annoncer via son site internet que Fleur Pellerin (ancienne ministre déléguée chargée de l'économie numérique) s'occupera du secrétariat d'Etat au commerce extérieur. Reste à voir avec qui, entre Fabius et Montebourg, elle sera associée.