La militante suédoise a regretté la façon dont elle a été traitée en marge du sommet des Nations unies.

Les faits remontent au mois de septembre 2019. Greta Thunberg avait livré à l'époque un discours poignant face aux dirigeants réunis à New York, à l'occasion du sommet des Nations unies. "How dare you ?", lançait la jeune fille à une assemblée bouche bée. L'activiste climatique est revenue sur ce moment particulier sur les ondes de la BBC. Elle a fait part de sa déception quant à l'accueil qui lui a été réservé. Greta Thunberg a ainsi raconté que tous les présidents, les premiers ministres, les rois et les princesses venaient l'aborder. "Ils m'apercevaient et se précipitaient pour avoir l'opportunité de prendre une photo avec moi pour leur compte Instagram", a détaillé la jeune militante, choquée de voir comment les leaders avaient rapidement oublié la "honte" qui leur revenait d'avoir déçu la nouvelle génération.

Des comportements qu'a vivement fustigés Greta Thunberg. Elle a expliqué ne rien vouloir entendre de la part de ces politiciens qui voulaient profiter de sa renommée pour améliorer leur image. Elle a notamment mentionné la chancelière allemande, Angela Merkel, qui "même elle a fait la file pour un selfie". "Mais elle n'était pas la seule, il y en avait beaucoup et cela arrive tout le temps, a conclu l'activiste. Ils veulent juste prendre la pose à côté de moi pour pouvoir ensuite poster le cliché sur les réseaux sociaux."