Monde

Du haut de ses 16 ans, Greta Thunberg, une jeune Suédoise atteinte du syndrome d'Asperger, est devenue l'égérie de la lutte contre les dérèglements climatiques. Son attachement à la défense de l'environnement et sa virulence à l'égard de l'inaction des politiques en matière de climat a fait des émules. Depuis la diffusion de son discours engagé à la tribune des Nations-Unies lors de la COP24, le 15 décembre dernier, Greta Thunberg est devenue un modèle pour de nombreux jeunes concernés par les enjeux climatiques. Son engagement envers la cause écologiste l'a même propulsée au rang des nominés pour le prix Nobel de la paix ce jeudi 14 mars, alors qu'elle fut, quelques jours plus tôt, désignée femme de l'année en Suède.

La prise de conscience écologiste n'a cessé de s'accroître ces derniers mois face à plusieurs constats accablants, mis en lumière notamment par le rapport du Giec en octobre dernier. Dans celui-ci, des prévisions alarmistes étaient mises au jour, dans la mesure où nous nous engagions vers un réchauffement climatique chiffré à +1,5°C d'ici 2050. Depuis le 2 décembre dernier, jour de la première "marche pour le climat" en Belgique, des milliers de jeunes et moins jeunes marchent chaque semaine pour "sauver la planète". À travers le monde, des marches fleurissent également. Leur inspiration commune? Greta Thunberg.

Mais celle devenue figure de proue de la lutte pour l'environnement ne fait pas l'objet que d'éloges. Sur les réseaux sociaux, l'adolescente a été confrontée à de virulentes critiques depuis sa nomination au prix Nobel de la paix. Certains n'hésitent pas: "Notre société est vraiment foutue, tu sèches les cours (...) et on te propose pour le Nobel de la paix", "Greta Thunberg et la prix Nobel de la paix. L'ère du vide prend tout l'espace", peut-on lire notamment.

Ce vendredi, plusieurs internautes ont mis en doute l'intégrité de l'icône de la lutte pour le climat. Sur une photo non datée, non localisée et diffusée sur Twitter, on peut voir la jeune fille de 16 ans déguster un sandwich à l'intérieur d'un train. Seul hic? La tablette de Greta Thunberg est recouverte d'emballages plastiques, aux côtés desquels se trouvent deux gourdes réutilisables. Il n'en fallait pas moins pour semer la consternation chez certains, qui n'hésitent pas à piquer: "L'icône de l'écologie, #GretaThunberg "bouffe" que du sous plastoc (...) L'écologie bizness a bien fait son endoctrinement prévu il y a des décennies", commente l'un d'entre eux.

Le cliché en question provient en réalité du compte Instagram officiel de Greta Thunberg et a été mis en ligne le 22 janvier dernier. En légende, l'adolescente précise qu'il s'agit d'un "déjeuner au Danemark", lors d'un voyage en train, moyen de transport privilégié par la jeune femme qui a totalement banni les déplacements aériens de son mode de vie. "Les gens ne veulent pas arrêter de prendre l'avion, mais nous devons le faire. Nous n'avons pas le choix", a-t-elle notamment déclaré.