Kiev a annoncé mardi l’arrivée de canons automoteurs allemands Panzerhaubitze 2000 dans son arsenal, après des semaines de négociations entre l’Ukraine et ses alliés occidentaux pour recevoir des "armes puissantes", capables de repousser les attaques russes dans le Donbass.

"Les Panzerhaubitze 2000 font enfin partie de l’arsenal d’obusiers de 155 mm de l’artillerie ukrainienne", s’est félicité sur Twitter le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiï Reznikov, qui a dit "apprécier les efforts" de Berlin pour aider militairement Kiev. "Nos artilleurs vont faire chauffer le champ de bataille", s’est enthousiasmé M. Reznikov dans un tweet accompagné d’une photo de deux de ces systèmes en action.

L’Allemagne avait annoncé début mai qu’elle allait fournir sept de ces obusiers blindés à l’Ukraine pour l’aider à contrer l’armée russe, sans préciser à ce moment-là quand les livraisons interviendraient. Berlin n’a pas confirmé dans l’immédiat la livraison des Panzerhaubitze 2000, ni leur nombre actuel.

Le Panzerhaubitze 2000 (Obusier blindé modèle 2000) est un canon automoteur fabriqué par l’industriel Krauss-Maffei Wegmann (KMW). Les appareils destinés à l’Ukraine proviennent des stocks de maintenance de la Bundeswehr, l’armée allemande, avait précisé début mai la ministre de la Défense Christine Lambrecht. Des soldats ukrainiens devaient être formés à leur utilisation en Allemagne à partir de la mi-mai.