"Le président Poutine a utilisé 25% de la puissance de son armée pour engranger des gains territoriaux minuscules", a estimé le militaire dans des propos rapportés par l'agence britannique PA vendredi. "Toute affirmation comme quoi il s'agit d'un succès pour la Russie n'a aucun sens. La Russie est en train de perdre", a-t-il asséné.

"Elle va peut-être avoir des succès tactiques dans les prochaines semaines", a-t-il admis. "Mais la Russie a déjà perdu sur le plan stratégique", a-t-il affirmé, soulignant que "l'Otan est plus puissante", a fortiori "la Finlande et la Suède cherchant à rejoindre" l'organisation.

Selon lui, la Russie "ne prendra jamais le contrôle de l'Ukraine". Près de quatre mois après le début de l'invasion russe, l'armée de Vladimir Poutine "est bientôt à court d'hommes et bientôt à court de missiles sophistiqués", a affirmé M. Radakin.

Ces propos interviennent alors que les forces de Kiev sont en difficulté dans le Donbass (est de l'Ukraine), l'Ukraine ne cessant de réclamer "davantage d'armes lourdes" à ses alliés. Mardi, la vice-ministre ukrainienne de la Défense Anna Maliar a affirmé que son pays n'avait reçu qu'"environ 10%" des armes dont il a besoin.

"C'est dur pour l'Ukraine mais ça va être un long combat", a affirmé M. Radakin.