Moscou ne comptera que sur elle-même et sur les Etats qui ont "prouvé leur fiabilité", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, cité par les agences d'Etat Ria et Tass. Selon M. Lavrov, l'avenir s'enracinera dans la région eurasiatique, avec la Chine, l'Iran et l'Inde comme partenaires privilégiés. Le ministre préfèrerait également que la Russie ne dépende plus des fournisseurs occidentaux et qu'elle "examine sérieusement" les avantages d'une reprise des relations si l'Occident venait à proposer leur normalisation.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a tout juste trois mois, de nombreuses sanctions ont été imposées à la Russie par les Etats-Unis, l'Union européenne et d'autres pays occidentaux.

Au contraire, la Chine a notamment voté contre une résolution du Conseil des droits de l'homme des Nations unies visant à enquêter sur les abus présumés de l'armée russe en Ukraine.