"Il y a eu un certains succès" des troupes russes "qui ont réussi à entrer dans la ville et s'emparer d'une bonne partie, en la divisant en deux. Mais nos militaires ont réussi à se redéployer, construire une ligne de défense. Actuellement, on fait tout le nécessaire pour rétablir le contrôle total de l'Ukraine" sur la ville, a déclaré le maire de Severodonetsk Olexandre Striouk, dans une interview télévisée diffusée sur le compte Telegram officiel régional.

Le ministère russe de la Défense a affirmé plus tôt dans la journée que les unités militaires ukrainiennes se retiraient de Severodonetsk "ayant subi des pertes critiques lors des combats pour Severodonetsk (jusqu'à 90% dans plusieurs unités)" vers Lyssytchansk, une grande ville voisine.

"La situation est assez difficile, on fait tout le possible pour repousser l'ennemi de la ville, les combats de rue se poursuivent accompagnés de tirs d'artillerie réguliers", a souligné M. Striouk.

"Nos forces armées sont confiantes qu'elles y arriveront", a-t-il ajouté.

"Les combats se poursuivent pour le contrôle total de Severodonetsk", a pour sa part déclaré l'Etat-major de l'armée ukrainienne dans son point de samedi soir, sans plus de détails.

Les forces russes ont pour objectif affiché de contrôler l'intégralité du grand bassin minier du Donbass qui compte les régions de Donetsk et de Lougansk, dont les séparatistes prorusses appuyés par Moscou ont pris le contrôle partiel en 2014.

La ville de Severodonetsk, avec celle voisine de Lyssytchansk, situées à quelque 80 km de la capitale administrative régionale ukrainienne de Kramatorsk, est une agglomération clé pour y parvenir.

Severodonetsk, capitale administrative de la partie contrôlée par l'Ukraine de la région de Lougansk, comptait avant la guerre quelque 100.000 habitants.