Sur des images diffusées sur Internet par la présidence ukrainienne, on peut voir le Président, en gilet pare-balles et entouré de soldats en armes, visiter les décombres de bâtiments détruits à Kharkiv (nord-est), deuxième ville du pays, et dans ses environs.

"Dans cette guerre, les occupants tentent d’obtenir un résultat quel qu’il soit. Mais ils doivent comprendre depuis longtemps que nous défendrons notre terre jusqu’au bout. Ils n’ont aucune chance. Nous nous battrons et nous gagnerons", a encore indiqué M. Zelensky.

Les Russes pilonnent sans relâche

Pendant ce temps, les forces russes, qui se sont repliées de la région de Kharkiv et ont été redéployées vers le sud, ont progressé en direction des villes clés de Severodonetsk, pilonnée sans relâche, et Lyssytchansk, sa ville jumelle, dans le Donbass. La situation à Lyssytchansk s’est "largement aggravée", a assuré dimanche sur Telegram Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk, qui avec celle de Donetsk forme le Donbass.

"Un obus russe est tombé sur un immeuble d’habitation, une fille est morte sur place et quatre personnes ont été hospitalisées", a-t-il dit. "La semaine prochaine sera très dure", avait admis la veille le gouverneur Gaïdaï, en assurant toutefois que les forces russes ne seraient "pas en mesure de réussir tout ce qu’elles planifient dans un avenir proche".

À Severodonetsk, "l’ennemi a mené des opérations d’assaut", selon un rapport de l’état-major de l’armée ukrainienne. Selon le gouverneur Gaïdaï, l’assaut se poursuit dans la ville avec des combats de rue. "Les Russes ont amené beaucoup de moyens pour prendre la ville d’assaut, mais ne peuvent pas encore le faire", a assuré de son côté le maire de Severodonetsk, Olexander Stryuk. "Nous pensons que la ville résistera." Il a alerté sur l’aggravation de la situation sanitaire dans cette ville qui comptait 100 000 habitants avant la guerre. Les "bombardements constants" compliquent beaucoup l’approvisionnement, notamment en eau potable, de la cité, privée d’électricité depuis plus de deux semaines.