François Hollande a également confirmé le bilan de quatre otages morts à la porte de Vincennes à Paris.

"La France, elle a fait face. J'exprime toute ma solidarité aux familles, aux victimes, aux blessés", a déclaré vendredi le président français François Hollande, lors d'un discours prononcé depuis l'Elysée à Paris. "Je veux saluer le courage, la bravoure, l'efficacité des gendarmes et des policiers. Je veux leur dire que nous sommes fiers d'eux." "La France, elle n'en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible", a prévenu le président français. "Je veux vous appeler à la vigilance, à l'unité et à la mobilisation. Je vous appelle à l'unité. C'est notre meilleure arme. Nous devons démontrer notre détermination à lutter contre tout ce qui pourrait nous diviser, d'abord être implacable contre le racisme et l'antisémitisme." "Aujourd'hui, dans ce magasin casher, c'est bien un acte antisémite effroyable qui a été commis", a-t-il déclaré.

"Ces fanatiques, ces illuminés, n'ont rien à voir avec la religion musulmane", a-t-il précisé. "Nous portons un idéal plus grand que nous et nous sommes capables de le défendre partout où il est menacé."

"Je serai au grand rassemblement de dimanche. J'appelle tous les Françaises et les Français à se lever ce dimanche, ensemble, pour porter ces valeurs de liberté et de démocratie", a-t-il conclu, en remerciant les chefs d'Etat et de gouvernements étrangers qui rejoindront Paris pour cette manifestation.