Monde

C'est le quotidien Le Parisien qui relaye l'information ce lundi matin: c'est François Hollande lui-même qui annoncé à sa compagne Valérie Trierweiler son amourette avec l'actrice Julie Gayet et ce, juste avant la publication du magazine Closer. Le tout se déroulant "sous les lambris de l'Elysée sans heurts ni cris" précise Le Parisien

Le chef de l'Etat français n'a d'ailleurs pas caché ni ses nombreux va-et-vient en scooter en plein milieu de la nuit ni la fréquence de ces rendez-vous interlopes.

Accablée suite ces douloureux aveux, la compagne du président français est hospitalisée depuis vendredi après-midi. Ce lundi en fin d'après-midi, l'agence Reuters relayait des déclarations de l'entourage de la première dame, affirmant que "Les médecins considèrent qu'elle a besoin de davantage de repos, elle va donc rester hospitalisée. Les médecins décideront à quel moment elle pourra sortir. Elle a besoin de récupérer après le choc qu'elle a subi. Il lui faut de la tranquillité."

"Valérie a pris un TGV dans le buffet, explique une de ses amies à nos confrères du Parisien. Elle était complètement sonnée. Bien sûr, elle n’ignorait rien des rumeurs qui couraient dans Paris depuis des semaines. Elle a simplement voulu croire qu’elles étaient fausses. Pour elle, ils formaient toujours un couple."

Malgré ce terrible camouflet, la première dame de France pourrait accompagner François Hollande aux Etats-Unis selon un proche. Le président français doit en effet se rendre chez les Obama le 11 février prochain.

Un scandale qui fait les choux gras de l'opposition et qui complique surtout très sérieusement la tâche de François Hollande à quelques heures de sa première conférence de presse millésime 2014.

Plusieurs points seront abordés dont la croissance, la "méthode" et le calendrier du nouveau "pacte de responsabilité" qui sera proposé aux entreprises. Bref toute sa vision pour l'année 2014, en termes principalement économiques et sociaux.