Le géant suédois de l'ameublement Ikea va désormais verser l'indemnité légale minimale à ses employés non-vaccinés au Royaume-Uni et contraints de se mettre à l'isolement après un contact à risque, annoncent plusieurs médias britanniques lundi. Les règles actuelles prévoient que les Britanniques non vaccinés doivent rester en quarantaine pendant 10 jours après un contact avec une personne contaminée par le coronavirus. Cette règle ne s'applique par contre pas aux personnes ayant reçu deux doses de vaccin.

Avec le variant Omicron qui se répand comme une trainée de poudre, Ikea, qui compte quelque 10.000 collaborateurs au Royaume-Uni, a décidé que ses travailleurs non vaccinés qui doivent rester en quarantaine après un contact à risque ne recevront plus que le minimum légal en matière d'indemnité maladie, soit 96,35 livres (environ 115 euros) par semaine. En principe, le géant de l'ameublement, à l'instar d'autres entreprises, accorde un montant supérieur au minium légal.

"Les collaborateurs entièrement vaccinés ou ayant des circonstances atténuantes seront pleinement payés en cas d'isolement", a confirmé Ikea à la BBC. "Nous comprenons que ce soit un sujet sensible et toutes les circonstances seront prises en compte au cas par cas", ajoute l'enseigne.