Monde

Les députés britanniques ne veulent ni de l’accord de sortie de l’UE sur la table, ni d’un “no deal”. Mais l’Union européenne ne veut pas rouvrir les négociations. Quinze jours ne suffiront pas pour éviter un Brexit chaotique.


Et maintenant, que fait-on ? Un jour après avoir rejeté, à une large majorité, l’accord de retrait de l’Union européenne pour la deuxième fois, les députés britanniques se sont prononcés contre un Brexit désordonné, mercredi soir à la Chambre des Communes. Ce vote ne suffira cependant pas, à lui seul, à empêcher que le Royaume-Uni sorte de l’UE sans accord, le 29 mars prochain, à minuit.

(...)