Monde

Des incendies attisés par des vents violents se sont déclarés lundi à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), où plus de 2.500 vacanciers ont été évacués de leurs campings, et dans deux communes de l'Aude où 250 hectares de forêts et brousailles sont partis en fumée.

Aucun blessé s'est à déplorer dans la station balnéaire d'Argelès-sur-Mer, a indiqué la préfecture, précisant que les vacanciers avaient été accueillis dans trois sites, dont deux gymnases.

Le feu, d'origine indéterminée, s'est déclaré peu avant 14H00. Deux canadairs et une trentaine de véhicules ont été déployés, ont indiqué les pompiers à l'AFP. Les flammes étaient portées par des rafales de plus de 70 km/h.

Vers 18H00, le feu était "circonscrit mais non stabilisé", selon la même source, qui précise que 40 à 60 hectares de brousailles ont brûlé.

"Au total, ce ne sont pas moins de 11 départs de feux qui ont été enregistrés" dans le département, ont ajouté les pompiers.

La station d'Argelès-sur-Mer, souvent surnommée la "capitale du camping", voit sa population passer en été de 10.000 à 150.000 personnes.

Au camping Le Dauphin, pouvant accueillir plus de 1.000 personnes, "tous les clients ont été évacués, ils sont tous en sécurité dans les zones déterminées par les pompiers. Nous n'avons aucun dégât matériel ou physique", a souligné à l'AFP une responsable du camping qui n'a pas voulu s'identifier.

Au camping La Sirène, une réceptionniste a indiqué à l'AFP qu'en milieu d'après-midi, il n'y avait pas eu de consigne officielle d'évacuation. "Nous avons mobilisé notre personnel pour être prêts", a ajouté cette employée Margot, précisant que le feu semblait se calmer. "Nous ne voyons presque plus de fumée".

L'incendie, sur une route qui mène à la mer, a débuté dans un espace naturel composé de broussailles, selon le maire Antoine Parra et le secteur a été coupé à la circulation.

A quelque 90 km plus au nord, sur les communes de Fabrezan et Ferrals (Aude), environ 250 hectares de forêts et brouisailles sont partis en fumée dans un incendie qui s'est déclenché vers 9H00, selon les pompiers.

"Le feu progresse toujours, lentement" et 300 pompiers sont toujours à pieds d'oeuvre, ont indiqué à l'AFP les pompiers vers 18H00.

Il n'y a pas de blessés à déplorer et aucune habitation n'est menacée dans l'immédiat, a précisé la même source. Par mesure de précaution, les résidents d'un camping situé dans la zone, le Pinada, ont toutefois été confinés à l'entrée du site.

La circulation a par ailleurs été interrompue sur la D611, léchée par les flammes.

Attisé par un vent violent, le feu avait pris dans une pinède au-dessus du hameau de Villerouge-la-Crémade, dans les Corbières.