Monde

Des incendies attisés par des vents violents se sont déclarés lundi dans le sud de la France, notamment près de Perpignan, où plus de 2.500 vacanciers ont été évacués de leurs campings. Aucun blessé n'est à déplorer selon la préfecture, qui précise que ces campeurs ont été accueillis et mis à l'abri.

A Argelès-sur-mer, le feu, d'origine indéterminée, s'est déclaré en début d'après-midi, alimenté par des rafales de plus de 70 km/h. En fin de journée, il était "circonscrit mais non stabilisé".

Les pompiers ont dénombré "pas moins de 11 départs de feux".

La station d'Argelès-sur-mer, souvent surnommée la "capitale du camping", voit sa population passer en été de 10.000 à 150.000 personnes.

L'incendie, sur une route qui mène à la mer, s'est déclenché dans un espace naturel composé de broussailles, a raconté le maire Antoine Parra, et le secteur a été coupé à la circulation automobile.

A quelque 90 km plus au nord, dans le département voisin de l'Aude, environ 250 hectares de forêts et de broussailles sont partis en fumée au cours de la journée.

"Le feu progresse toujours, lentement" et 300 pompiers restent à pied d'oeuvre, ont dit les pompiers vers 18H00.

Là encore, pas de blessés à déplorer ni d'habitations menacées.

Les fortes chaleurs du mois de juin, inédites en pareille saison, et la sécheresse de la végétation sont à l'origine de nombreux départs de feu.