En se levant ce jour-là, Éric n’aurait pas imaginé que son passé le rattraperait, treize ans plus tard, grâce à un incroyable concours de circonstances, en France.

Tout commence le mardi 15 juin, une journée complètement banale pour Éric Dupont, qui part travailler. Il est ouvrier polyvalent chez Synergie, une association d’insertion bien connue sur le secteur. Ce jour-là, quand il arrive au boulot, son responsable lui présente un petit nouveau. “Au début, je savais juste que c’était un stagiaire et qu’il s’appelait Kylian”, confie Éric Dupont à l’Observateur de l’Avesnois.

Soudain, l’homme de 57 ans demande à Kylian son nom de famille. “Dupont”, répond le jeune homme de 15 ans. Alors qu’il ne l’avait pas vu depuis plus de treize ans, Éric comprend instantanément qu’il s’agit de son fils ! “J’ai tout de suite compris. J’ai quand même demandé le nom de sa maman pour être sûr, c’était bien ça”, ajoute Éric, ému.

Treize ans après leur dernier contact, tous les deux apprennent aujourd’hui à se connaître.