Le volcan situé dans l'est de l'île de Java a projeté un vaste panache de cendres samedi après 15H00 locales (7H00 GMT), déclenchant la panique chez les habitants des villages environnants, et a recouvert la région autour du cratère d'une épaisse couche grise.

"Le bilan est maintenant de 13 morts. Les sauveteurs ont retrouvé plus de corps", après une première victime retrouvée samedi, a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'agence, Abdul Muhari. Une dizaine de personnes piégées par l'éruption ont par ailleurs été sorties d'une mine où elles étaient bloquées, a-t-il ajouté.

L'éruption a fait au total au moins 57 blessés, dont 41 atteintes par des brûlures, a détaillé l'agence.

Les projections de cendres du volcan ont pris les habitants de la zone par surprise samedi. Des vidéos ont montré des villageois s'enfuyant en courant devant le nuage gris grandissant.


 Signes de vie des disparus

Au moins 11 villages du district de Lumajang ont été recouverts d'une épaisse couche de cendres, qui a enseveli presque complètement certaines habitations et véhicules, et tué du bétail. Quelque 900 personnes ont dû aller dans des refuges et des mosquées pour passer la nuit.

Les évacuations ont été temporairement suspendues en cours de journée dimanche à cause de nuages de cendres brûlantes, a rapporté la chaîne Metro TV, soulignant les difficultés auxquelles font face les sauveteurs.

Les fortes pluies risquent aussi de déclencher des flots de boue chaude, charriant de la cendre et des débris, a mis en garde le volcanologue indonésien Surono.

Au moins sept personnes sont encore portées disparues, dont deux sont considérées comme vivantes, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police de Lumajang Adi Hendro.

"Il a des signes de vie, comme des lumières, qui viennent peut être de leur téléphones portables", a-t-il dit.

"Mais nous ne pouvons pas nous rendre sur place, parce que le sol est encore très chaud. Nous voulons aussi garantir la sécurité de nos équipes".

 Scène de désolation 

L'éruption a détruit au moins un pont à Lumajang, gênant le travail des sauveteurs.

Dans une vidéo partagée par le service des secours, on peut voir une scène de désolation, avec des toits et des palmiers émergeant des cendres et des débris recouvrant le sol, dans un paysage devenu gris sombre.

Les autorités ont demandé aux habitants de ne pas s'approcher à moins de 5 km du cratère car l'air saturé de poussières de cendre dans la zone est dangereux pour les personnes vulnérables.

De l'aide alimentaire, des masques et des sacs mortuaires ont été envoyés dans la région par le services de secours.

Le mont Semeru, plus haut sommet de Java, culmine à 3.676 mètres.

Sa dernière éruption majeure date de décembre 2020. Elle avait aussi provoqué la fuite de milliers de personnes et recouvert des villages entiers. Les autorités avaient maintenu depuis cet épisode le niveau d'alerte du volcan au deuxième le plus élevé.

L'Indonésie se trouve sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où la rencontre des plaques continentales provoque une activité sismique élevée. Cet archipel du sud-est asiatique compte près de 130 volcans actifs sur son territoire.

Fin 2018, l'éruption d'un volcan entre les îles de Java et de Sumatra avait causé un glissement de terrain sous-marin et un tsunami, tuant près de 400 personnes.

© AFP