Le ministère de l'Intérieur de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie a fait état de 4 corps sans vie supplémentaires retrouvés, portant le bilan dans cette région à "au moins 30 décès", tandis que la région voisine de Rhénanie-Palatinat a dit s'attendre à neuf nouveaux décès, en plus des 19 déjà répertoriés.

Le district d'Euskirchen (Rhénanie du nord-Westphalie) est particulièrement touché avec à lui seul 15 décès, a précisé la police locale, ajoutant que "tous les corps n'avaient pas encore été retrouvés".

Les secours tentent d'évacuer les sinistrés, dont de nombreux se sont réfugiés sur le toit des maisons. Mais de nombreux accès sont bloqués, compliquant les opérations. Les autorités ont appelé les habitants à rester chez eux si possible et à "se déplacer dans les étages supérieurs si nécessaire".

La dirigeante de la région de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer s'est dite "anxieuse avec tous ceux qui sont en danger". Les pluies diluviennes avaient déjà causé mercredi la mort d'un pompier, noyé lors d'une intervention à Altona (Rhénanie du nord-Westphalie).

Les régions de Sarre, du Mecklembourg-Poméranie antérieure (nord-est) ont été placés en état d'alerte aux orages. Mardi, c'est la Bavière, au sud du pays, qui avait été durement touchée, l'état de catastrophe naturelle ayant même été décrété dans le district de Hof, en raison de routes inondées.

Merkel "bouleversée"

Angela Merkel s'est dit "bouleversée" par la gravité des intempéries en Allemagne, a indiqué jeudi un porte-parole du gouvernement.

"Je suis bouleversée par la catastrophe que doivent endurer tant de personnes dans les zones inondées. Ma sympathie va aux familles des morts et des disparus", a tweeté, au nom de la chancelière allemande, le porte-parole Steffen Seibert.


"Mes remerciements les plus sincères vont aux nombreux et infatigables sauveteurs et services d'urgence", conclut la chancelière, qui débute jeudi une visite officielle aux Etats-Unis, au cours de laquelle elle doit être reçue par Joe Biden.

© AFP