"Ce matin, nous n'avons pas réussi à négocier un cessez-le-feu sur les itinéraires d'évacuation avec les occupants. C'est pourquoi, malheureusement, nous n'allons pas ouvrir de couloirs humanitaires aujourd'hui", a indiqué sur Telegram la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

"Nous n'épargnons aucun effort pour que les couloirs humanitaires reprennent le plus rapidement possible", a-t-elle ajouté.

Mme Verechtchouk a également exigé l'ouverture d'une voie d'évacuation pour les militaires blessés de la ville de Marioupol, dévastée par les combats.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a prévenu samedi que "l'élimination" des derniers soldats ukrainiens présents à Marioupol "mettrait fin à toute négociation de paix" avec Moscou.